« acheter » sur les réseaux sociaux ou une évolution de l’e-commerce

A la recherche de nouvelles sources de revenus, les réseaux sociaux que sont Instagram, Facebook, Pinterest ou Twitter développent depuis quelques mois la possibilité de vendre directement à partir de leurs sites. Cette nouvelle stratégie appelée multicanal ou omnicanal n’entraîne que peu de changements pour l’utilisateur. En revanche, elle demande une nouvelle approche de la part des e-commerçant sous peine de se laisser dépasser par la concurrence.

Un nouveau bouton « acheter » (buy button)

La révolution du e-commerce est en marche. Le média social est depuis très longtemps un terrain de chasse des marques qui y voient le moyen de vendre dans un contexte plus agréable. Mais jusqu’à présent, les méthodes étaient traditionnelles : l’internaute cliquait sur un lien, était redirigé vers le site « corporate » ou le site « vitrine » de la marque. De là, il devait créer un compte, renseigner ses informations personnelles et de paiement puis achetait (quand il n’était pas rebuté par toutes ces étapes).

Le bouton acheter révolutionne cette méthode en permettant aux marques de toucher un internaute sans qu’il n’ait à sortir du média social. Il permet d’acheter et de payer sans passer par le site de la marque. Une évolution censée faciliter les achats mobiles pour qui l’entrée d’informations est difficile, ce qui peut expliquer que ces derniers représentent 15% des achats sur internet alors qu’ils génèrent plus de 60% du trafic.

Petit panorama de quelques réseaux sociaux

Facebook

Facebook a ainsi mis en place plusieurs nouveautés:

  1. La génération d’une page où l’internaute qui a cliqué sur une publicité peut directement acheter plutôt que d’être redirigé sur le site de la marque.
  2. Une section particulière qui regroupe les produits des boutiques présentes sur le média.
  3. Un bouton « acheter » en test actuellement, intégré directement à la messagerie

Instagram

Instagram a lancé lui aussi son programme avec

  1. la possibilité de gérer une campagne marketing en ciblant les internautes en fonctions de divers paramètres
  2. un bouton « acheter » lui aussi en test

Twitter

Twitter s’est rapproché de certaines solutions e-commerce et permet aux marques d’ajouter un bouton « acheter » à leurs tweets.

Pinterest

Pinterest a début octobre annoncé la possibilité d’acheter directement sur son site.

Conclusion

Face à cette évolution, il est clair qu’un nouveau challenge se présente aux e-commerçant. Il va devenir rapidement nécessaire d’occuper ces espaces de ventes afin de toucher autrement ses cibles ou de trouver de nouveaux clients, sous peine d’être à la traîne. Rappelons qu’il y a un gros avantage à occuper les médias sociaux : le lien affectif avec la marque est renforcé grâce aux recommandations des amis, aux partages…